Documents professionnels :

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Publicité :

SOFICA Cineventure

La Sofica Cinéventure

La Sofica Cineventure est une Sofica créée par les sociétés OCP Finance, professionnels de la finance et du capital risque, et Le Pacte, producteur d’œuvres cinématographiques de premier plan. Elle permet de bénéficier d’une réduction d’impôts de 48% des sommes investies avec une durée d’engagement minimum de 5 ans.

La Sofica Cineventure

Cineventure est une société de financement du cinéma, ou Sofica. Cineventure accompagne principalement les films français ayant une carrière potentielle dans les grands festivals internationaux, tels que Cannes, Venise, Berlin, etc… voués à conjuguer reconnaissance artistique et intérêt du grand public, en France et à l’export. L’investissement réalisé dans un film permet à la Sofica Cineventure de récupérer des droits sur les entrées en salle, les ventes DVD, VOD, TV au cours de la vie du film.

Sofica Cineventure 3

L’expérience des fondateurs est unique dans l’industrie cinématographique française : Jean Labadie a produit et distribué plus de 600 films dont près de 150 ont été présentés au festival de Cannes. Fondateur de la société «Le Pacte», distributeur et vendeur international de films, il a aussi été le fondateur de Bac Films en 1986 et s’illustre par une expérience de plus de 30 ans dans la production et distribution de films. Grâce à un déploiement marketing et commercial en France et sur les grands marchés internationaux, ses films rencontrent tous les publics.

La stratégie d’investissement de la Sofica Cineventure :

  • Productions de films français et européens : Ces investissements permettent de s’associer à la production de films français ainsi qu’à des coproductions européennes, permettant une bonne diversification du risque. Dès la sortie en salles et pendant toute la vie du film, la Sofica pourra récupérer une partie des recettes générées sur tous supports et partout dans le monde, en fonction du succès du film.
  • Investissements adossés : Ce type d’investissement fait l’objet d’un engagement de rachat à prix fixe par les producteurs adosseurs au bout de 5 ans, le prix étant le montant investi par la Sofica diminué des recettes générées. Ces investissements adossés impliquent une diminution du potentiel de plus-value de la SOFICA et une exposition au risque de défaut des adosseurs. Le porteur ne réalisera pas de gain et verra son potentiel de plue-value limité. Ces investissements adossés supportent les frais de gestion de la Sofica et ne font pas l’objet d’une garantie bancaire.
  • Développement de projets d’auteurs :  Les investissements dans le développement permettent de soutenir les travaux d’écriture et de préparation avant que le film trouve son financement. Il s’agit d’une poche de la Sofica moins exposée puisque le producteur s’engage à rembourser dès que l’un des projets trouve du financement (subventions, chaines TV, etc), cependant les rendements de ces investissements seront nuls ou limités..

Afin de bénéficier de la réduction d’impôt de 48%, les titres des souscripteurs seront bloqués pendant au minimum 5 ans. En l’absence de marché secondaire, la durée de blocage de l’investissement sera en principe égale à la durée de vie de la Sofica, soit 10 ans. Dans l’hypothèse où les actions seraient cédées avant le délai de 5 ans, l’investisseur perdra l’avantage fiscal. L’attention du public est attirée sur les risques liés à Cineventure 3, notamment le risque de perte en capital, le risque d’illiquidité ainsi que le risque fiscal. L’ensemble des facteurs de risques liés à l’Opération figurent à la section 1. «Facteurs de risque» du prospectus visé par l’Autorité des Marchés Financiers.

Interview : mieux comprendre Cineventure avec Romain Cahané, de la SOFICA Cineventure

Qu’est-ce qu’une SOFICA ?
Les sociétés de financement du cinéma et de l’audiovisuel sont des produits de défiscalisation pour le grand public voués à investir le capital des souscripteurs principalement dans le cinéma français indépendant. Les SOFICA sont un outil de politique culturelle qui, depuis 1985, oriente 63 millions d’euros vers la production cinématographique chaque année, contribuant ainsi à la production de plus d’un tiers des films français.
Les véhicules d’investissement SOFICA sont gérés par des professionnels ayant une double expertise, d’une part dans la structuration et la distribution de produits financiers et la gestion d’actifs pour le compte de clients privés, d’autre part dans le domaine de l’investissement dans les films, ce qui demande un savoir-faire en matière de production et distribution de films, de sélection des projets et de négociation des droits à recettes à provenir des différents supports d’exploitation des films.

Les dix à douze SOFICA existant sur le marché doivent être agréés chaque année par la Direction Générale des Finances Publiques et par le Centre National du Cinéma (CNC), qui répartit l’enveloppe annuelle globale de 63 millions d’euros.

Comment fonctionne la SOFICA pour le souscripteur ?
La période de souscription ouvre chaque année début octobre et ferme le 31 décembre. Le souscripteur investi entre 5000 et 18 000 euros, et bénéficie d’une réduction de son impôt sur le revenu de 48% du montant souscrit, à soustraire lors de sa prochaine déclaration d’impôt.

Le capital investi est mobilisé au minimum pendant cinq ans et au maximum pendant 10 ans, mais la liquidation des SOFICA intervient au bout de 6 à 7 ans de manière quasiment systématique. A noter dans le cas d’investissements SOFICA ou dans les départements d’outre-mer, le plafonnement global annuel des réductions fiscales, qui est de 10 000 euros par foyer, est majoré à 18 000 euros.

Comment sont réalisés les investissements ?
La SOFICA investit 90% de son capital dans les 12 mois suivant son immatriculation, les 10% restant constituant des commissions de placement, des frais de constitution et des frais de gestion.

Il existe trois poches d’investissements :

  • Les investissements en association à la production non adossés (non garantis), qui représenteront 45% des investissements de Cineventure 4 en 2018, nécessite l’expertise d’un comité d’investissement constitué de professionnels de la production, de la distribution en salles, en vidéo, à la télévision et à l’étranger, qui se réunit mensuellement pour sélectionner les meilleurs projets, en termes artistiques et économiques.
  • Le portefeuille de droits acquis via les contrats d’association à la production permet à la SOFICA de bénéficier de recettes sur l’exploitation des films pendant la durée de vie de la SOFICA. Le catalogue des droits est finalement revendu à partir de la cinquième année. En parallèle, les investissements adossés sont des investissements en production garantis par des producteurs ou distributeurs de films. Ces montants, qui bénéficient à la production, sont garantis à 100% (35% des investissements de Cineventure 4 en 2018).
  • Enfin, les investissements en développement (20%) sont des montants investis dans des line-up de projets en développement chez les producteurs, remboursés à la mise en production des projets, sur les budgets de production des films. Ces investissements représentent un risque maîtrisé.

Comment se comporte le marché du cinéma ?
Selon le bilan du CNC pour l’année 2016, la France demeure le premier marché européen en termes de fréquentation de salles, franchissant le cap de 210 millions de spectateurs pour la deuxième fois depuis 1968 pour un total de plus de 1,3 milliards d’euros de recettes (uniquement en salles en France, hors DVD, VOD, télévision et recettes à l’étranger).

2016 est également une belle année pour le cinéma français à l’international, avec 34 millions d’entrées, dont 64% pour des films en langue française (record sur 10 ans), et 230 millions d’euros de recettes.

Quelle est la rentabilité espérée ?

Les Soficas sont un produit recherché par les souscripteurs, du fait de la rareté des véhicules disponibles : en 2016, seulement 11 sociétés ont été agréée, et le montant de collecte est plafonné par Bercy. S’ajoute une forte attractivité du produit pour son avantage fiscal important, de 48%, le plus forte défiscalisation du marché.

Selon Le Particulier.fr, parmi les 50 dernières Soficas liquidées (liquidations entre 2009 et 2013), 90% des Soficas ont généré un rendement positif avantage fiscal compris, et 80% d’entre elles ont rapporté entre 1% et 6,5% par an, avantage fiscal compris.

Les Soficas ne sont pas des produits très risqués, comme en témoigne la régularité des historiques. Avec l’avantage fiscal, les performances sont souvent plus intéressantes que pour les produits d’épargne plus classiques à faible risque.

Comment en savoir plus et souscrire à la Sofica Cineventure ?

Pour savoir plus sur la Sofica Cinéventure 3 contactez nous via le formulaire de contact ci-dessous :[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width= »1/6″][vc_widget_sidebar sidebar_id= »cs-31″][/vc_column][/vc_row]

Votre nom

Votre email

Votre téléphone

Investissement souhaité

Sujet

Votre message

Recevoir la newsletter du site www.reduction-impots.fr : ouinon

Entrez le code de sécurité suivant :
captcha

Résumé
Evaluation Reduction-impots.fr
1star1star1star1star1star
Evaluation visiteurs :
no rating based on 0 votes
Gestionnaire
Cineventure
Produit
Sofica Cineventure
Prix de la part
EUR 5000
Disponiblité
Available in Stock

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  


Notre sélection :

Sofica Cinéventure 3
Sofica A Plus Image
Sofica Manon
Sofica SofiTVCiné 2017
Sofica Indeflims